logo

Le site de l'Aquaculture, de l’Écologie des Milieux Aquatiques et de la Pêche à la Réunion

Les milieux d’eaux douces

Sortie du fond de l'océan il y a seulement deux millions d'années, La Réunion est une île jeune du point de vue géologique. Son isolement géographique et la structure accidentée de son réseau hydrobiographique expliquent en partie la faible diversité de la faune dulçaquicole locale.

Faible, certes, mais néanmoins originale.

Les écosystèmes aquatiques dulcicoles insulaires relèvent d’une évolution unique.

L’origine même du peuplement des cours d’eau résulte d’une prouesse en termes d’adaptation. La diadromie, capacité de vivre alternativement en eau douce ou en eau de mer, est le principal trait de caractère de la plupart des espèces des rivières de l’ile.

La Réunion possède une biodiversité aquatique remarquable à préserver. En cela, il est nécessaire d’améliorer les connaissances sur le fonctionnement de ces écosystèmes et de mettre en œuvre des outils de gestion.

La Réunion détient la plupart des records de pluviométrie. Les quantités d’eau souterraines ou superficielles sont donc théoriquement considérables et l’intensité des précipitations a donné naissance à un réseau hydrobiographique extrêmement dense mais inégalement répartit sur l’ile.

Du fait de sa topographie et la nature géologique des roches de l’île, une grande partie de l’eau précipitée ruisselle rapidement vers la mer ou s’infiltre : parmi les 750 rivières et ravines recensées, seulement 13 d’entre elles sont pérennes.

Parmi les rivières pérennes, on peut donc distinguer :

  • Les cours d'eau drainant les Cirques : Rivière du Mât, Rivière Saint-Etienne, Rivière des Galets ; et les flancs du Piton de la Fournaise : Rivière des Remparts, Rivière de l'Est, Rivière Langevin,
  • Les cours d'eau des flancs, à vallée et bassins encaissés, d'origine tectonique : Rivière Saint-Denis, Rivière des Pluies, Rivière des Marsouins,
  • Les cours d'eau peu encaissés des pentes externes : Rivière des Roches, Rivière Sainte-Suzanne, Rivière Saint-Jean.

Outre les rivières pérennes et les ravines, les milieux aquatiques d'eau douce de La Réunion comptent également les étangs côtiers et les mares d'altitude.

  • Les étangs côtiers : Etang de Saint-Paul, Etang du Gol, Etang de Bois Rouge
  • Les mares d'altitude : Grand Etang, Mare à Joncs, Mare à Poule d'eau…

Mais contrairement à d'autres systèmes insulaires, La Réunion ne possède pas de zones de mangroves, ni d'importantes zones humides susceptibles de fournir une variété de biotopes et de niches écologiques favorisant la diversité des peuplements faunistiques.